Le 1er octobre 2014, au Musée River House Museum, la Société Historique de Nipissing Ouest (SHNO) tient sa 7e assemblée générale annuelle. La présidente de la soirée, Annette Sturgeon, vice-présidente de la SHNO, invite d’abord les gens à chanter l‘hymne national, accompagnée de Anne Gingras au piano; ensuite M. David Lafleur, président de l’organisme, souhaite la bienvenue aux gens.

L’invitée spéciale, Pierrette Carrière, présentée par Lise Regimbal , nous fait part d’un groupe secret, l’Ordre de Jacques Cartier, qui existait à travers le Canada, de 1926 à 1965, pour défendre les droits des Canadiens français, Cet ordre, aussi connu sous le nom de « La Patente » ou encore « Les Pieds noirs » comptait bon nombre de membres dans la région de Nipissing. 

Pierre Leriche nous présente Raymonde Gaudette qui nous raconte l’histoire
intéressante du « Noble piano d’autrefois », datant des 1870, ce piano qui s’est promené sur le train, de la Nouvelle-Angleterre à Verner en Ontario et ensuite amené dans une famille vivant 4 milles au sud de  Lavigne.  Après avoir harmonieusement réjoui les fiers possesseurs d’un tel trésor, (entre autres, la famille de Raymonde Gaudette), ce piano trône maintenant  à l’entrée du musée, pour y être admiré de tous les visiteurs.

Voyant l’heure s’écouler rapidement, le président, M. Lafleur, propose la levée de
l’assemblée et la soirée se termine dans un échange fraternel tout en dégustant amuse-gueules, fromages et rafrachissements soigneusement préparés par Lise Régimbal.

L’intérêt des personnes assistant à cette soirée est remarquable. Les yeux rivés sur la conférencière, Pierrette Carrière, native de Sturgeon Falls, les gens boivent ses paroles. De nombreuses questions sont répondues à la suite de la présentation, incitant les membres de la SHNO d’offrir d’autres conférences de ce genre, à un public qui aime  être replongé dans son histoire canadienne-française, une histoire si riche et si fascinante!

Picture