Historique

CACHE BAY, LE VILLAGE DE L’INDUSTRIE DU BOIS

un résumé traduit d’un article de David (Dave) R. Stewart
publié dans le livre West Nipissing Ouest de Wayne F. LeBelle​

​Le mot “cache” est un mot français utilisé par les coureurs des bois et explorateurs pour désigner une place pour cacher des provisions.  La première entreprise forestière à Cache Bay, Barnet & Mackie, entreposait de l’équipement et des fournitures dans cette région qui est devenue Cache Bay.  La compagnie Canadian Pacific Railway avait l’intention d’installer trois moulins à bois dans la région lors de la planification d’un droit de passage vers l’Ouest.  En fin de compte, seule la Compagnie Cockburn Lumber, qui avait des limites de bois sur la rivière Veuve, vit le jour.  Son moulin à scie, qui a été construit en 1896 à l’ouest du présent terrain de camping de Cache Bay, a été subséquemment vendu à H.M. Brennan & Sons de Hamilton et ensuite à Shearer and Brown de Montréal.  Le moulin devint éventuellement la propriété de la Nipissing Lumber Company et les locaux  l’appelaient couramment “le moulin du Nipissing” ou “le p’tit moulin”.

​En  1883, le chemin de fer a été construit, tandis que la station a été construite plus à l’Est, au pied de l’actuelle rue Young.  En 1884, Barnett & Mackie construisit une cabane, un bureau et une maison juste à l’ouest du présent chemin menant au quai.  La maison était occupée par John et Fanny Jessup qui géraient le dépôt et qui étaient les premiers résidents de Cache Bay.  Barnett & Mackie ont vendu leurs installations à John Rudolphus Booth d’Ottawa, qui étaient alors connues sous le nom de “Dépôt de Booth” jusqu’à ce qu’elle aient été vendues aux Jessup en 1904.  Ces derniers déménagèrent alors leurs installations dans un entrepôt situé près de la voie ferrée, juste au nord du chemin du quai.  

Booth fit l’acquisition de la plupart des terrains entre First Cache Creek à l’ouest, le “Strayaway” à l’est, le C.P.R. au nord et le lac Nipissing au sud.  En 1890, il a également obtenu une grande parcelle de terrain au nord du chemin de fer, en plus d’établir de village de Cache Bay et de vendre des terrains à plusieurs de ses employés.  Ces derniers étaient surtout de descendance écossaise et irlandaise de la vallée de la rivière des Outaouais.  Les actes de vente de terrains à ses employés spécifiaient qu’il était interdit de vendre des boissons alcoolisées sur la propriété achetée, sinon elle reviendrait au propriétaire original ou à ses descendants.

Les bûcherons de J.R. Booth ont coupé les pins centenaires autour du lac Nipissing et de la rivière Sturgeon.  Les billes étaient flottées jusqu’à la baie de Callander, transportées par train jusqu’à Mattawa et flottées sur la rivière des Outaouais, pour enfin finir à la scierie d’Ottawa.

Propriétaire d’un voilier, Albert Ritchie a passé un certain temps dans le village indien jusqu’à ce qu’il ait suffisamment de bois coupé.  En 1890, il pris son voilier pour emprunter First Cache Creek et construire une maison en haut de la colline, du côté nord de la ligne de concession, juste à l’est du point actuel qui traverse le ruisseau.  Il a taillé un chemin jusqu’à Sturgeon Falls pour la somme de 25 $.  (Aujourd’hui, il s’agit du chemin Levac, du chemin du Drive-In et du chemin Cache Bay.)  Une fois terminé, il tailla ce qu’on appelle aujourd’hui le chemin Ritchie jusqu’à la station C.P.R. de Cache Bay pour la somme de 15 $.  La fille de Ritchie maria Frank Cook; le couple s’installa devant la maison paternelle.  Frank Cook a été un conseiller pour Cache Bay pour un certain nombre d’années.

En 1889, J.R. Booth vendit 20 acres de terrain attenant aux berges du lac Nipissing à la compagnie Davidson & Hay, un grossiste de Toronto qui bâtit une grosse scierie où se trouve le garage municipal actuel.  La compagnie acheta le “John Fraser”, un bateau à vapeur avec roues attenantes d’une longue de 108 pied.  Le bateau transportait des fournitures aux camps de bûcherons de la compagnie situés au crique Number One Creek situé passé les “Hay Narrows”, en chemin pour le bras ouest (West Arm) du lac Nipissing.  Il servait aussi à tirer des billes de bois jusqu’à la scierie de Cache Bay.

​Le 7 novembre 1893, le bateau John Fraser pris feu et sombra alors qu’il était en chemin pour les camps de bûcherons.  Treize personnes ont péri suite à ce feu.  Cette perte substantielle et d’autres épreuves (perte de chevaux et explosion de chaudières à la scierie opérée à la vapeur) firent en sorte que la compagnie Davidson & Hay commença à connaître des difficultés financières.  En juillet 1900, les installations de la compagnie Davidson & Hay ont été achetées par George Gordon qui faisait la coupe de bois sur la rivière Wanapitei.  Robert Booth et Robert Gordon formèrent la George Gordon Company le 30 juin 1901.  La nouvelle compagnie acheta graduellement toutes les propriétés au sud de la voie ferrée, ainsi que le “P’tit Moulin”.

Un feu fut déclenché par une étincelle du brûleur du moulin à scie le 1e juillet 1901 alors que la région connaissait une canicule.  Le feu consomma tout le centre du petit village et deux cents personnes se retrouvèrent sans domicile. Trente bâtiments furent détruits, mais de forts vents du sud-ouest firent en sorte que la scierie et la cour à bois attenante furent épargnées.  La compagnie Gordon Company construisit un nouveau bureau en forme de H, une maison de chambres de deux étages, un centre communautaire, en plus d’acheter un magasin général de deux étages.  Au cours des années la compagnie construisit des bâtiments et deux grosses maisons de chambres à louer, en plus d’acheter quelques maisons, pour éventuellement devenir propriétaire de 67 bâtiments alors qu’elle cessa ses opérations en 1965.

Le village de Cache Bay fit une demande d’incorporation en 1902 et son premier maire fut  A.J. Young.  Le 1e août 1903, le village accorda à la compagnie Sturgeon Falls Light and Power Company Limited le droit exclusif de vendre de l’électricité au village de Cache Bay pour une durée de 10 ans.  En 1905, il y avait 178 bâtiments dans le village qui étaient situés autant au nord qu’au sud de la voie ferrée C.P.R.  Il y avait deux gros magasins généraux, deux forgerons, une salle de billard, un bureau de médecin, une pharmacie, une grande salle communautaire avec une maternelle sous la salle, une école publique, deux barbiers, un boucher, deux maisons de chambres et deux églises.

Familles pionnières


Picture

Galerie de photos

Église catholique de Cache Bay. Collection de la Bibliothèque publique de Nipissing Ouest.
« 7 of 7 »

Autres informations