(d’après un texte de Mme Gisèle St Louis et des renseignements recueillis par M. Guy Cayen, révisé et mis à jour) 
C’est en décembre 1952 que l’école La Résurrection voit le jour.  Finalement, les élèves du sud de Sturgeon Falls on leur propre école.  L’école compte alors 6 classes et une population étudiante de 215 élèves.  Le personnel enseignant est composé de trois religieuses et de trois laïques. Sr Rose de l’Assomption, f.d.l.s., en est la première directrice.

En 1955, on ajoute deux nouvelles classes.  En janvier 1956, les Frères des Écoles chrétiennes rassemblent les garçons sous une section distincte nommée l’école Saint-Jean-Baptiste de LaSalle. Les frères Alexis, Gérard, Yves, Benoît et Ambroise se succèdent à la direction de cette section.  Sr Chantal, f.d.l.s. (aujourd’hui Sr Marie Andrée), remplace en 1958 Sr Rose à la direction de la section pour les filles.

En 1959, l’éclosion de la population nécessite l’ajout de deux classes et un gymnase.  Cette même année, c’est le début du jardin d’enfants.

En septembre 1963, la Commission scolaire des écoles séparées de Sturgeon Falls, présidée par M. Gaëtan Rochon, réunit les deux sections, sous la direction d’un laïque, M. Gérald Deschamps.  M. Deschamps y demeure pendant 18 ans.

Quatre nouvelles classes, une salle d’atelier et un centre de ressources sont complétés en 1965.  Ce n’est que depuis cette construction que les élèves de Springer sud peuvent s’inscrire à La Résurrection.  C’est à ce moment qu’on ferme l’école rurale Ste Jeanne d’Arc.

La population écolière est alors de 407 élèves pour l’année 1967-68.  L’école étant surpeuplée, une troisième année est transportée à l’école Pie XII.

En 1968, Mme Ghislaine Connors assume la direction intérimaire de l’école car M. Deschamps doit remplacer pendant quelques mois le secrétaire de la Commission scolaire, M. Lucien Renaud.

En 1974-75, l’école compte 515 élèves.  Septembre 1975 marque le début du transport des élèves des 7e et 8e années à la nouvelle école intermédiaire Écho Jeunesse.

En 1981, M. André Auger remplace comme directeur M. Deschamps, qui quitte pour aller au bureau du conseil scolaire comme directeur.

En 1989, on ajoute à l’école une cuisine et un gymnase moderne avec deux salles de rechange.  Ces ajouts sont complétés en décembre­. 

En septembre 1990, Mme Gisèle St-Louis prend la relève comme directrice de l’école. 

Septembre 1991 voit les élèves des 5e et 6e années quitter pour Écho-Jeunesse.

Mme Gisèle Landriault est nommée directrice de l’école en 1994.

En septembre 1998, les élèves de 5e année reviennent à La Résurrection.

Pour l’année scolaire 1999-2000, 293 élèves sont inscrits à La Résurrection.

Depuis ses débuts, l’école a eu 9 aumoniers, soit les Pères Luciens Cholette, Germain Parent, Florent Isabelle, Jacques Michaud, Bernard Legault, Edouard Lafontaine, Jean Legault, Guy Albert et Denis Savignac.

Une époque prend fin avec la nouvelle construction en 1998 et la démolition de l’école originale en 1999.