Arthur Quenneville, mon grand-père, fils de la première famille d’Isidore Quenneville, père de J. Aurèle Quenneville, mon père,  est né le 26 janvier 1881 à Stoney Creek en Ontario.  Il arrive à Sturgeon Falls lors de l’arrivée du chemin de fer à Sturgeon vers 1890 avec son père Isidore et ses deux jeunes frères Wilfrid et Ulric.  La première femme d’isidore, Marguerite Sylvestre était déjà décédée.

Quelques années plus tard, Isidore épouse sa deuxième femme, Louisa Leblanc. Après le décès de celle-ci, il épouse Albina Pilon, la mère de Germaine Quenneville Leriche ( mère de Pierre Leriche).

Arthur, Ulric et Wilfrid grandissent.  Adultes, ils se procurent une terre à Desaulniers et s’y établissent.

 Arthur, mon grand-père, épouse Léonie Leblanc, fille de Jean-Baptiste Leblanc dans l’église du Sacré-Coeur au mois de mai 1904.  Sans tarder, ils fondent une famille qui se composera de douze enfants:  six filles et six garçons. Les douze naissent à Desaulniers et fréquentent l’école primaire.  Arthur, propriétaire du magasin général, nourrit bien sa famille.

En 1923, on ignore pour quelles raisons, Arthur déménage à Kirkland Lake avec sa femme et les dix plus jeunes pour y fonder un nouveau commerce sur la rue McCamus. Ils y resteront tout le reste de leur vie, une pierre tombale dans le cimetière de Kirkland Lake y faisant foi.    Les deux plus vieux, Irène, enseignante  à Desaulniers et Aurèle, propriétaire du magasin général à Field demeureront dans la région du Nipissing-Ouest.

Bien qu’Arthur et Léonie aient quitté la région, leurs six filles font leur secondaire au couvent Notre-Dame de Lourdes à Sturgeon Falls.  Irène, Rhéa et Éliana deviennent enseignantes au primaire.  Hélène fait un cours d’infirmière et trouve du travail dans sa profession, dans l’ouest, au nord d’Edmonton.  Simone et Yolande complètent des cours commerciaux et travaillent dans des bureaux. Trois d’entre elles, Rhéa, Hélène et Yolande entrent dans la congrégation des Filles de la sagesse.  Irène, mariée à Léonide Ayotte, à Field, devient mère de trois enfants, Hubert, Gérald et Colette.  Éliane épouse Gérard Latulipe.  Ils adoptent deux enfants, Raymonde et Claudette. Simone et son conjoint Armand Lalande ont trois enfants, Jocelyne, Diane et Claude.

Les parents voit à ce que leurs six garçons, Aurèle, Omer, Lucien, Armand, Jean et Claude soient instruits.  Les six complètent un cours bilingue en commerce au Collège Bourget à Rigaud, Québec. Claude fait des études plus poussées dans une université de Montréal et devient ingénieur électricien.

Tournons maintenant notre attention sur Aurèle. mon grand-père. Quelque temps après son mariage à Alice Vézina en 1930, à la demande du propriétaire, M. Edgar Gagné sr., Aurèle devient gérant du magasin de Field Lumber après le départ du gérant général de la compagnie, un monsieur Alex Murray. Lorsque  Monsieur Gagné décède subitement, la compagnie Field Lumber est achetée par un monsieur Laberge de Sudbury et Aurèle devient le nouveau gérant général de la compagnie.  Il y restera pendant vingt ans, jusqu’à sa mort subite en 1953, à l’âge de 47 ans. 

Quel malheur vient troubler notre petite paix familiale!  C’était presque la fin du monde pour nous, les cinq enfants.   Heureusement pour nous, notre mère Alice est très courageuse.  Déterminée de s’en sortir, elle trouve tous les moyens légitimes de gagner son pain pour nourrir sa famille.  Propriétaire d’une grande maison, maman loue l’ancien bureau de papa; le salon devient le premier salon de coiffure de Field.  Elle devient gérante de la Banque Canadienne Nationale.  Son troisième emploi est pour la Compagnie Bell Canada, à titre d’opératrice.  Elle termine sa carrière comme commis du Conseil pour la municipalité de Field. Elle décède le 30 mars 1978, à l’âge de 70 ans, victime d’un cancer du colon.

Rollande Quenneville Leblanc