Henri Lavoie, de Crystal au début des années ´40. Il coupe son avoine avec une moissonneuse -lieuse, qu’on nommait « binder ». Cette machine liait les céréales en bottes. Celles-ci étaient placées debout à la main en groupe de 4 ou 6 (appelées stook ou quinteau) dans de but de les faire sécher. Photo credit: Fernande Beaudry
« 1 of 29 »